map

73 rue Edoudard Vaillant,
95870 bezons
01.39.47.67.50
Neuvaine à Saint Joseph

Neuvaine à Saint Joseph (10)

 

Introduction

Offrande de la neuvaine

Glorieux Saint Joseph,

Tout puissant sur les cœurs de Jésus et de Marie, accordez-nous votre protection tout au long de cette neuvaine et au-delà, afin que tous les jours de notre vie, nous adressions avec une âme pure, nos actions de grâces à la divine majesté.

Souvenez-vous que vous avez été sur terre le chef de la Sainte Famille, obtenez du soutien moral pour ceux qui souffrent, du pain pour ceux qui ont faim, un toit pour ceux qui n’en ont pas, la guérison et l’Amour de Dieu pour les malades et les agonisants, la paix et la prospérité pour ceux qui se réclament de vous.

Souvenez-vous aussi que vous êtes le patron de l’Eglise. Que par votre intercession, notre Pape François, notre Evêque Stanislas Lalanne, nos prêtres et tous ceux qui œuvrent pour l’enracinement de la foi, bénéficient des grâces dont ils ont besoin dans l’accomplissement de leurs missions.

Accordez à notre communauté paroissiale de Bezons la paix, la cohésion et la concorde pour la gloire de Dieu et le salut de son peuple.

Glorieux Patriarche Saint Joseph, priez pour nous !

  

Acte de consécration à Saint Joseph

Ô Glorieux Saint Joseph,

Très digne époux de la Mère de Dieu, Père nourricier du Verbe incarné, fidèle Protecteur des âmes qui aspirent à la vie chrétienne et intérieure et qui se confient en vous, vous à qui le Père Eternel a daigné confier son Fils bien-aimé et la Vierge Immaculée !

Nous, filles et fils de la communauté chrétienne de Bezons* conscients de notre faiblesse humaine, mais encouragée par votre extrême bonté, nous nous mettons à vos pieds avec le plus profond respect, en présence de la très Sainte Trinité, de Marie, de nos Anges gardiens et de toute la cour céleste. Nous vous choisissons aujourd’hui pour Maître, Guide et Protecteur de nos âmes. Nous vous consacrons nos familles, nos corps, nos travaux et occupations, tous les moments de nos vies et surtout ceux desquels dépendent notre éternité.

Recevez pour nous, vos enfants d’innombrables grâces, Ô Saint Patriarche ! Soyez notre Saint Patron ! Soyez notre force dans nos faiblesses, notre espérance dans nos misères, notre refuge dans nos besoins, notre appui pendant toute notre vie et notre secours à l’heure de notre mort.

Amen !

  

Premier jour : Mercredi 10 mars 2021 Thème : Saint Joseph, Modèle de la vie de famille
2ème jour : Jeudi 11 mars 2021 Thème : Saint Joseph, Modèle d’attention à la vie divine
3ème jour : Vendredi 12 mars 2021  Thème : Saint Joseph, Modèle d’obéissance
4ème jour : Samedi 13 mars 2021  Thème : Saint Joseph, Modèle de travail
5ème jour : Dimanche 14 mars 2021 Thème : Saint Joseph, Modèle de chasteté virginale
6ème jour : Lundi 15 mars 2021  Thème : Saint Joseph, Modèle de Prière
7ème jour : Mardi  16 mars 2021 Thème : Saint Joseph, Modèle dans la souffrance
8ème jour : Mercredi 17 mars 2021 Thème : Saint Joseph, Modèle d’humilité et de foi
9ème jour : Jeudi 18 mars 2021  Thème : Saint Joseph, Excellente dévotion à Saint Joseph

 

Paroisse Saint Martin de Bezons

SESSION 7 : Vendredi 18/06/2021

20h30

 

Introduction : Une histoire d’amour

La jeune et belle Marie confiée à la garde du juste Joseph était la lumière qui vint éclairer sa maison. Il l’a accueillie et surement, a dû formuler des projets de vie heureuse. Et voilà qu’il découvre l’impensable. Marie serait enceinte !

Le récit biblique nous relate comment Joseph, en bon père d’amour, projeta de rompre secrètement avec Marie. (Mat 1.19). Il connaissait la conséquence d’une telle situation et ne pouvait concevoir que cela arrivât. L’amour pour cette belle enfant était plus grand que les doutes et la douleur profonde des beaux projets de famille qui s’envolaient.

La visite de l’ange le conforte dans sa foi et le rend disponible à la réalisation du projet de Dieu.

Accueillir à nouveau Marie et l’enfant qu’elle portait est donc l’expression de l’amour inconditionnel et de la confiance de Joseph à DIEU.

Accueillir l’autre sans distinction, c’est accueillir Dieu. Des pauvres bergers aux riches mages venus adorer l’enfant Roi sauveur du monde et saluer Joseph et Marie, tous avaient accès à la mangeoire.

Accueillir c’est savoir reconnaître la présence de DIEU dans celui qui frappe à la porte, qui demande, qui cherche, qui attend, … tout simplement dans son prochain.

« Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli (…). Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites » (Mt 25, 35s)

La relation de Joseph et Marie reste une union d’amour et de confiance que chacun a mis en l’autre, acceptant de vivre pleinement et avec assurance le plan de DIEU afin d’offrir au monde « le sauveur de l’humanité ».

A l’image de la sainte famille, sachons aimer et ouvrir nos foyers à l’amour infini du Seigneur.

 

  1. Enseignement du pape : Père dans l’accueil

Joseph accueille Marie sans fixer de conditions préalables. Il se fie aux paroles de l’Ange. « La noblesse de son cœur lui fait subordonner à la charité ce qu’il a appris de la loi. Et aujourd’hui, en ce monde où la violence psychologique, verbale et physique envers la femme est patente, Joseph se présente comme une figure d’homme respectueux, délicat qui, sans même avoir l’information complète, opte pour la renommée, la dignité et la vie de Marie. Et, dans son doute sur la meilleure façon de procéder, Dieu l’aide à choisir en éclairant son jugement ».[18]

Bien des fois, des évènements dont nous ne comprenons pas la signification surviennent dans notre vie. Notre première réaction est très souvent celle de la déception et de la révolte. Joseph laisse de côté ses raisonnements pour faire place à ce qui arrive et, aussi mystérieux que cela puisse paraître à ses yeux, il l’accueille, en assume la responsabilité et se réconcilie avec sa propre histoire. Si nous ne nous réconcilions pas avec notre histoire, nous ne réussirons pas à faire le pas suivant parce que nous resterons toujours otages de nos attentes et des déceptions qui en découlent.

La vie spirituelle que Joseph nous montre n’est pas un chemin qui explique, mais un chemin qui accueille. C’est seulement à partir de cet accueil, de cette réconciliation, qu’on peut aussi entrevoir une histoire plus grande, un sens plus profond. Semblent résonner les ardentes paroles de Job qui, à l’invitation de sa femme à se révolter pour tout le mal qui lui arrive, répond : « Si nous accueillons le bonheur comme venant de Dieu, comment ne pas accueillir de même le malheur » (Jb 2, 10).

6

Joseph n’est pas un homme passivement résigné. Il est fortement et courageusement engagé.

L’accueil est un moyen par lequel le don de force qui nous vient du Saint Esprit se manifeste dans notre vie. Seul le Seigneur peut nous donner la force d’accueillir la vie telle qu’elle est, de faire aussi place à cette partie contradictoire, inattendue, décevante de l’existence.

La venue de Jésus parmi nous est un don du Père pour que chacun se réconcilie avec la chair de sa propre histoire, même quand il ne la comprend pas complètement.

Ce que Dieu a dit à notre saint : « Joseph, fils de David, ne crains pas » (Mt 1, 20), il semble le répéter à nous aussi : "N’ayez pas peur !". Il faut laisser de côté la colère et la déception, et faire place, sans aucune résignation mondaine mais avec une force pleine d’espérance, à ce que nous n’avons pas choisis et qui pourtant existe. Accueillir ainsi la vie nous introduit à un sens caché. La vie de chacun peut repartir miraculeusement si nous trouvons le courage de la vivre selon ce que nous indique l’Évangile. Et peu importe si tout semble déjà avoir pris un mauvais pli et si certaines choses sont désormais irréversibles. Dieu peut faire germer des fleurs dans les rochers. Même si notre cœur nous accuse, il « est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses » (1Jn 3,20).

Le réalisme chrétien, qui ne rejette rien de ce qui existe, revient encore une fois. La réalité, dans sa mystérieuse irréductibilité et complexité, est porteuse d’un sens de l’existence avec ses lumières et ses ombres. C’est ce qui fait dire à l’apôtre Paul : « Nous savons qu’avec ceux qui l’aiment, Dieu collabore en tout pour leur bien » (Rm 8, 28). Et saint Augustin ajoute : « …même en ce qui est appelé mal (etiam illud quod malum dicitur) ».[19] Dans cette perspective globale, la foi donne un sens à tout évènement, heureux ou triste.

Loin de nous, alors, de penser que croire signifie trouver des solutions consolatrices faciles. La foi que nous a enseignée le Christ est, au contraire, celle que nous voyons en saint Joseph qui ne cherche pas de raccourcis mais qui affronte “les yeux ouverts” ce qui lui arrive en en assumant personnellement la responsabilité.

L’accueil de Joseph nous invite à accueillir les autres sans exclusion, tels qu’ils sont, avec une prédilection pour les faibles parce que Dieu choisit ce qui est faible (cf. 1 Co 1, 27). Il est « père des orphelins, justicier des veuves » (Ps 68, 6) et il commande d’aimer l’étranger.[20] Je veux imaginer que, pour la parabole du fils prodigue et du père miséricordieux, Jésus se soit inspiré des comportements de Joseph (cf. Lc 15, 11-32).

 

  1. Prière

Ô Glorieux Saint Joseph, époux de Marie, ne nous oublie pas.

Aide-nous à parvenir au salut. Ton pouvoir rend possible des choses qui semblent impossibles, regarde nos besoins actuels.

Viens à notre aide dans les circonstances où nous nous trouvons et prends sous ta garde paternelle ces questions importantes et difficiles que nous te recommandons, afin que leur heureuse issue advienne pour la plus grande gloire de Dieu et le bien des âmes.

Saint Joseph, secours dans les moments d’épreuve, prie pour nous.

Amen

 

  1. Chant

 

  1. Prière personnelle : (Au plus 2 minutes par personne)

 

  1. Prière

« Ô Bienheureux Joseph, nous recourons à vous, dans notre tribulation, et, après avoir imploré le secours de votre Très Sainte Épouse, nous sollicitions aussi, en toute confiance, votre patronage.

Au nom de l'affection qui vous a uni à la Vierge Immaculée, Mère de Dieu, au nom de l'amour paternel dont vous avez entouré l'Enfant Jésus, nous vous supplions de jeter un regard propice, sur l'héritage acquis par Jésus-Christ, au prix de Son Sang, et de nous assister de votre puissance et de votre secours dans nos besoins.

Ô Gardien très vigilant de la Sainte Famille, protégez la famille privilégiée de Jésus Christ. Père très aimant, préservez-nous de toute contagion, de la corruption et de l'erreur ; protecteur très puissant, soyez nous secourable et assistez-nous, du haut du Ciel, dans le combat que nous avons à soutenir contre la puissance des ténèbres.

Et de même qu'autrefois vous avez arraché l'Enfant Jésus au péril de la mort, défendez aujourd'hui la Sainte Église de Dieu contre les embûches de l'ennemi et contre toute adversité, et couvrez-nous de votre constante protection, afin que nous puissions, à votre exemple et par votre assistance, vivre saintement, mourir pieusement, et obtenir l'éternelle félicité dans le Ciel.

Amen. »

 

 

"Joseph, laisse-moi te regarder"

Joseph,

Toi l'homme d'un autre regard,

Laisse-moi te contempler et admirer en toi l'homme de la docilité aux inspirations divines.

Laisse-moi te regarder et puiser en toi la patience des transformations intérieures.

Laisse-moi te regarder et m'imprégner de ta lumière qui émane de ta sagesse.

Laisse-moi te regarder et scruter le mystère d'amour qui rend ta foi si vivante.

Laisse-moi te regarder et plonger dans l'infini du ciel qui t'habite.

Laisse-moi te regarder et m'arrêter longuement pour m'injecter de ta force et poursuivre la route jusqu'au cœur de Dieu.

Laisse-moi te regarder et entrer dans ton silence priant pour consentir avec toi à l'œuvre du Père, à l'agir de l'Esprit, à la vie de Jésus.

Joseph,

Toi, l'homme du dedans, éclaire en moi le chemin de la vraie liberté, que mon regard enfin épouse la transparence du tien.

Amen.

 

 

 

  1. Dévotion

- Notre Père

- Je vous salue Marie

- Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

 

  1. Souvenez-vous.

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

 

  1. Conclusion
  • Gloire au Père
  • Bénédiction

 

Thème : Saint Joseph, Excellente dévotion à Saint Joseph

Présentation du thème

Elle a été particulièrement réservée à notre époque

Dieu a permis que l’ancien Joseph, fils du patriarche Jacob, soit renfermé assez longtemps dans une sombre prison, mais pour en sortir avec plein de gloire. Telle a été, en quelque sorte, la conduite de la divine providence à l’égard du Père nourricier de Jésus. Pendant plusieurs siècles, la dévotion à Saint Joseph a été peu connue dans le christianisme. Aujourd’hui, son culte se développe, s’épanouit, se propage rapidement, et promet d’abondantes bénédictions.

Cette juste glorification de l’époux de Marie est partout accueillie avec allégresse, et notre siècle, quoique plongé dans l’indifférence et le sensualisme, devient de plus en plus, le siècle de Marie et de Joseph.

Bénissons Dieu, âme chrétienne, de cette extension providentielle du culte de notre bien-aimé patron, et tâchons de propager autour de nous sa dévotion. Oui, soyons à l’avenir de fervents serviteurs et des apôtres zélés de Saint Joseph. Faire connaître et aimer le père nourricier de Jésus, l’époux de Marie, le patron de l’Eglise universelle, quelle joie pendant la vie, et quelle consolation à l’heure de la mort !

Elle répond admirablement aux besoins de notre époque

Quelle dévotion convenait mieux que celle de Saint Joseph à l’époque agitée et profondément troublée dans laquelle nous vivons ?

La dévotion à Saint Joseph est l’un des remèdes les plus efficaces à ces trois plaies. Aux chefs de famille qui ont laissé tomber de leurs mains le sceptre de l’autorité, et aux enfants qui secouent le joug paternel, nous montrons Saint Joseph le modèle des pères de famille, et Jésus toujours soumis à ses ordres.

Puisque la dévotion à ce grand saint est si appropriée à nos besoins, et puisque Dieu a constitué Joseph le Maître de sa maison, comme il avait autrefois établi l’ancien patriarche sur toute la terre d’Egypte, afin d’assurer des vivres à son peuple, imitons les enfants de Jacob et si nous ne voulons pas mourir allons à Joseph. Une grande famine mine notre terre. La nourriture qui fait défaut n’est pas seulement le pain qui soutient le corps, c’est surtout le pain vivant qui nourrit les âmes, c’est la vérité qui éclaire, c’est la grâce qui sanctifie. Oui, allons à Joseph, il nous donnera Jésus-Christ, ce froment des élus, le pain sacré des voyageurs.

 

Intentions personnelles

Prière

Oui Glorieux patriarche, nous comprenons que notre siècle a besoin de votre protection pour guérir de son mal et opérer son salut. Nous vous aimerons donc plus ardemment Saint Joseph, nous vous prierons avec plus de confiance et nous enseignerons aux autres à vous aimer et à vous prier. Veuillez, en retour, nous bénir tous, ô notre bien-aimé patron ! Amen

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

  • Litanie à Saint Joseph
  • Gloire au Père

Thème : Saint Joseph, Modèle d’humilité et de foi

Présentation du thème

Modèle d’humilité

Comme tous les jeunes en âge de se marier, Joseph accepte de prendre Marie comme fiancée dans le respect de la tradition juive. Marie vit chez elle avec ses parents et Joseph chez lui dans l’attente de leur mariage. Il continue son travail de charpentier pendant cette période. Jamais il n’oblige sa fiancée de se plier à ses désirs humains. Il n’expose pas sa fiancée. Il reste persuadé que ce choix lui a été accordé par Dieu parce qu’il croit en Dieu.

De nos jours, nous nous vantons de nos choix et croyons que tout nous est permis. Nous n’y accordons aucun respect parce que nous sommes sûrs de nous. « Je suis belle » ou « je suis beau », « j’ai une bonne situation sociale », « j’ai les moyens pour organiser… », « avec mon diplôme ou mon expérience, ce poste ne peut pas m’échapper », « aucun souci, mes parents ont déjà tout réglé », etc.

Ce sont en substance nos discours devant des choix, des tâches, des défis ou autres compétitions. Or bien qu’il soit de la lignée du roi David, notre Patriarche Joseph, ne s’en est pas glorifié. Il est resté silencieux, priant et confiant son futur foyer et leur avenir à la grâce divine.

Modèle de foi

Saint Joseph avait la piété d’Abel, la sagesse de Tobie, la chasteté de Joseph, fils de Jacob, la fermeté de Daniel. Les plaisirs les plus attirants de son temps le trouvaient insensible. Malgré le sang royal qu’il portait, il n’a pas cherché à faire une carrière lucrative et honorable aux yeux du monde. Il resta en tout, humble accomplissant avec cette simple activité professionnelle tous ses devoirs envers Dieu et envers son prochain. Vraiment, la grâce coulait en abondance dans l’âme de Joseph. Ainsi, il a pu discerner le Message du Seigneur, par la voix de l’ange : « Joseph, ne craint pas de prendre Marie comme épouse… ».

Quelle leçon pour nous chrétiens d’aujourd’hui ? Regardons les jeunes gens qui, se laissant emporter par les attraits de la volupté consument dans le libertinage leurs plus beaux jours, tout en ne réservant pour Dieu que le reste d’une vie qui s’éteint. Quelle folie ! quel aveuglement !

Parents chrétiens de Bezons, le patriarche Joseph nous ouvre ses bras. Mettons nos enfants sous sa protection, lui à qui le Père Céleste a confié la garde de son Divin Fils, notre Sauveur. Recommandons-lui leur enfance, leur adolescence, leur jeunesse et surtout leur innocence et leurs faiblesses, leur vocation et tous leurs intérêts. Alors ils croitront comme lui en piété et en sagesse devant Dieu et devant les hommes.

Intentions personnelles

Prière

Saint Joseph, devant le mystère de l’Annonciation, tu te mets à l’école de l’acceptation d’une solitude humaine totale pour vivre finalement avec MARIE. Aide-nous dans nos familles à triompher dans le silence, de toute révolte, de tout divorce et de toute séparation. A comprendre combien il est important de ne pas rompre des liens affectifs et conjugaux quand une difficulté, une déception, un sentiment de solitude nous envahit. Car au-delà de la souffrance, se présente à nous bien souvent le choix entre l’humilité et l’orgueil ; le choix entre l’amour et la haine ; le choix entre la vie et la mort.

Accorde aux jeunes d’imiter les vertus que tu as pratiquées dans ton enfance et dans ta jeunesse. Qu’ils apprennent à soumettre à la divine volonté les choix et engagements qui jalonneront leur vie. Que l’Esprit Saint les guide tout au long de leur vie.

Je te prie pour tous les époux, afin qu’ils demeurent fidèles aux engagements pris dans le mariage et que, dans la compréhension et le soutien mutuels, ils puissent conduire convenablement leur mission.

Avec Joseph, modèle d’humilité, Seigneur, je t’en prie : aide-moi à comprendre combien la vie chrétienne n’est rien d’autre que l’amour de Dieu et du prochain.

Apprends-moi à faire en moi-même un peu de silence. Que par ton intercession j’obtienne cette belle vertu qui consiste à savoir se taire et écouter. Amen

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

  • Gloire au Père

Thème : Saint Joseph, Modèle dans la souffrance

Présentation du thème

Ses peines extérieures

Les justes doivent avoir leur martyr, c’est le grand apôtre qui l’affirme : « tous ceux, dit-il, qui veulent vivre dans la piété en union avec Jésus-Christ, souffriront la persécution. »

Saint Joseph a été, après Marie, le plus éprouvé de tous les Saints. Contemplez-le dans les diverses situations de sa vie, à Nazareth, à Bethléem, en Egypte. Vous verrez que partout et toujours il a eu à supporter la pauvreté toute sa vie, les rigueurs des saisons, de longs et pénibles voyages, la persécution, un dur et cruel exil, les mépris, les insultes, l’injustice et l’ingratitude des hommes. Jésus, qui affectionnait tendrement son Père nourricier, le fit participer au calice de ses souffrances durant toute sa vie, pour l’associer au grand mystère de la Rédemption. Saint Joseph a donc été le premier confesseur et le premier martyr de Notre Seigneur Jésus-Christ. Cependant au milieu de toutes ces épreuves, quelle résignation, quelle patience inaltérable ! Jamais un mot de plainte, jamais une pensée de découragement. La croix a toujours été et sera toujours l’étendard royal que suivent les élus. Courage donc, âme souffrante ! Jésus marche le premier. Marie et Joseph nous tendent la main, les saints nous pressent d’avancer, les anges écrivent nos blessures. Joseph ! Obtenez-nous la grâce de semer comme vous dans les pleurs, pour qu’il nous soit donné de moissonner un jour dans l’allégresse.

Ses peines intérieures

Les peines intérieures qu’essuya Joseph dans son esprit et dans son cœur furent encore plus déchirantes. D’abord quelles terribles douleurs eut à souffrir son âme si pure et si sainte, au sujet du grand mystère qui s’était opéré en Marie et dont il ignorait la cause toute miraculeuse ! Quel combat douloureux formaient dans son esprit, d’un côté, la vue d’un spectacle le plus inattendu pour lui, de l’autre l’estime si grande qu’il avait pour sa chère épouse, toujours vierge à ses yeux ! Mon Dieu ! Quelle épreuve ! Mais en voici une autre plus douloureuse encore et plus longue. Joseph savait par la lecture des Livres Saints, et par la prophétie du vieillard Siméon, que Jésus, son fils adoptif, devait être mis à mort. Cette pensée cruelle était un glaive de douleur continuellement enfoncé dans son cœur, un martyr de tous les jours et de tous les instants, que tout renouvelait. Seul, son amour pouvait le supporter. Pécheurs, que de tourments nos crimes ont coûté à Saint Joseph et à la Vierge Marie !

Âme chrétienne, vous avez aussi des peines intérieures, peines secrètes mais déchirantes, que le monde ne voit pas, ne comprend pas, et qu’il est impuissant à soulager. Venez épancher votre cœur dans celui de votre saint patron, venez pleurer à ses pieds. Il saura compatir à vos maux et sécher vos larmes, lui qui a passé par toutes les épreuves.

Intentions personnelles

Prière

Vous souffrez, Joseph ! Vous qui vivez dans l’innocence, et moi, si souvent infidèle, je ne voudrais rien souffrir. Vous souffrez, mais avec paix et soumission, et moi je m’impatiente à la moindre épreuve. Modèle admirable de résignation ! Obtenez-moi, je vous en prie, la grâce de supporter patiemment tout ce qui est pour moi un sujet d’ennui, de peine et de fatigue. Amen !

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

  • Gloire au Père

Thème : Saint Joseph, Modèle de Prière

Présentation du thème       

Prière vocale

Saint Joseph fut un parfait modèle de prière vocale, car il en comprenait l’importance et tous les avantages. Il commençait et sanctifiait ses journées, ses actions, ses voyages, par ce saint exercice. Il les finissait de la même manière. Il priait avec le recueillement le plus profond et avec une ferveur angélique. Il priait aussi avec Jésus et Marie le matin et le soir à Nazareth. Que j’aime à contempler cette trinité sacrée de la terre, prosternée en adoration devant la Trinité du ciel ! O Joseph ! Que mes humbles supplications s’unissent comme les vôtres à celles de Jésus et de Marie !

Priez aussi sans interruption, âme chrétienne, c’est le précepte du divin Maître. Si vous le pouvez, établissez dans votre maison le saint usage de la prière en commun, au moins le soir. On ne saurait dire quels avantages peuvent retirer les familles de cette pieuse habitude. Il en reste une impression ineffaçable dans l’esprit et le cœur des enfants, et les parents en reçoivent les bénédictions les plus abondantes. Notre Seigneur n’a-t-il pas dit : « Si deux ou trois d’entre vous s’unissent sur la terre, tout ce qu’ils auront demandé leur sera accordé par mon Père qui est dans les cieux ! » Que cette promesse est consolante ! O Jésus ! O Joseph ! Apprenez-nous donc à prier.

Prière mentale

L’époux de Marie est honoré à juste titre comme le père et le modèle des âmes contemplatives. Saint Bernardin de Sienne affirme qu’il avait reçu le don d’oraison au plus haut degré. L’Eglise invoque Saint Joseph comme très profond en contemplation. Son esprit et son cœur étaient habituellement absorbés en Dieu. Sa vie fut une oraison continuelle. La méditation de Joseph n’était pas interrompue par l’action. Il travaillait, voyageait, prenait ses repas, toujours uni à Dieu, ou en contemplant Jésus et Marie.

Prenez la résolution, âme chrétienne, de faire un peu de méditation chaque jour. C’est un moyen de salut très efficace.

O Saint Joseph, obtenez-moi la grâce de vous imiter dans votre Amour pour l’oraison et dans votre fidélité à la pratiquer.

Intentions personnelles

Prière

O Saint Joseph ! Daignez permettre que je m’unisse en ce moment à la prière que vous faisiez en commun à Nazareth avec Jésus et Marie Ce tableau ravit mon imagination et émeut doucement mon cœur. Faites que je prie comme vous avec foi, humilité et persévérance. Faites aussi que je prie en union avec Jésus et Marie. Amen !

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

  • Gloire au Père

Thème : Saint Joseph, Modèle de chasteté virginale

Présentation du thème

La perfection de sa chasteté

Après Marie, la plus pure des créatures, le plus chaste des hommes a été Saint Joseph. Saint Thomas enseigne que Dieu l’ayant prévenu des bénédictions de sa grâce, en le sanctifiant avant sa naissance, avait éteint en lui tout désir charnel, toute révolte des sens, pour faire de lui un ange dans la chair.

Sainte Thérèse dit de lui : « Tout en lui était virginal et angélique : aussi les anges lui apparaissaient-ils pour lui révéler les secrets du ciel ».

De toutes les vertus, la plus belle est la pureté. Elle élève l’homme en le faisant participer en quelque sorte à la nature angélique.

O Saint Joseph faites fleurir en moi cette vertu angélique, écartez tout ce qui pourrait y porter la moindre atteinte. Je veux, pour la conserver, vous aimer, veiller et prier.

La récompense de sa chasteté

La virginité de Joseph fut admirablement récompensée. C’est parce qu’il mérita de devenir l’époux de Marie, car, si le Seigneur ne voulut confier, avant sa mort, sa Mère qu’à un disciple vierge, à bien plus forte raison ne l’a-t-il confiée à un époux vierge. Ce n’était pas assez : la virginité de Saint Joseph le rendit Père adoptif de Notre Seigneur. Bienheureuse donc la virginité de Saint Joseph, qui a pu lui permettre de dire au Fils de l’Eternel : « Vous êtes mon fils ! » et à la Mère de Dieu : « Vous êtes mon épouse ! ».

Si à l’exemple de Joseph, vous pratiquez la pureté, vous aurez, comme lui, âme chrétienne, les faveurs de Jésus et de Marie. Oh quelle est belle et heureuse la génération des âmes pures.

Intentions personnelles

Prière

O Saint Joseph ! Je comprends maintenant pourquoi on vous représente un lis à la main : c’est votre inviolable pureté qui est symbolisée par cette blanche fleur. Touchez-moi de ce lis si pur qui exhale le parfum de la virginité, je serai embrasé du divin amour. Alors il me sera donné, après vous avoir imité la sainteté de votre cœur sur la terre, de voir et de posséder à jamais avec vous, dans le ciel, le Dieu de toute pureté. Amen !

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

  • Gloire au Père

Thème : Saint Joseph, Modèle de travail

Présentation du thème

Il travaillait pour Jésus et Marie

Dépourvu de toute grandeur et de toute fortune, obligé de nourrir la Sainte Famille dont il était le chef, Joseph se livrait à un travail pénible et continuel : il était charpentier. Ce fils de David passait sa vie, la scie et le marteau à la main, travaillant depuis les premières lueurs du jour, jusqu’aux plus épaisses ténèbres de la nuit, pour le service du Verbe incarné et pour la Reine du ciel : oui, le voilà tel que j’aime le voir. Cette mission paraît humble aux yeux des hommes, mais qu’elle est grande aux yeux de Dieu. Les hommes ne jugent que par ce qu’ils voient, mais Dieu regarde le cœur. Bienheureuses, les mains qui vous ont nourri, vous et votre Sainte Mère, pendant si longtemps et au prix d’un travail si pénible et si long !

Travailleurs de toutes sortes, qui êtes et serez toujours, les plus nombreux de ce monde, ouvriers et ouvrières les plus humbles ! Vous ne douterez pas que le travail, si obscur qu’il soit, honore celui qui s’y soumet, qu’il fait toujours la gloire de l’homme et de la famille ! Depuis que Jésus et Joseph ont dû vivre du fruit de leurs sueurs, aucune condition n’est préférable à celle de l’artisan chrétien.

Il travaillait avec Jésus et Marie

Dans son pauvre atelier, Joseph élève un Apprenti docile qui, durcissant lui aussi ses tendres mains contre le fer et le bois, honore l’état de charpentier. L’Enfant-Jésus était l’Apprenti du Saint Patriarche. Il l’aidait de plus en plus, à mesure qu’il avançait en âge. Figurons-nous quel amour brûlait dans le cœur de Joseph lorsqu’il voyait son divin maître le servir comme simple ouvrier.

Et Marie, que fait - elle ? Comme la femme forte dont parle l’Ecriture, elle partage son temps entre les soins du ménage et les travaux manuels.

Dans la compagnie intime de Jésus et de Marie travaillant avec lui, comment aurait-il pu ne pas imprimer à chacun de ses actes le cachet de la perfection.

Âme chrétienne, travaillons aussi avec Jésus. Tout pour lui, en lui et avec lui. Souvenons-nous bien que si notre travail ne tend pas vers Dieu par une intention pure et droite, il sera stérile pour l’éternité. Nous aurons semé et nous ne moissonnerons pas. Mais si au contraire, nous travaillons comme Joseph, sous le regard de Jésus et de Marie, notre travail n’aura pour nous ni ennui ni fatigue. Chacune de nos sueurs ajoutera un fleuron à notre couronne dans le ciel.

Intentions personnelles

Prière

Saint artisan de Nazareth ! Si petit aux yeux des hommes, mais si grand devant Dieu, obtenez-nous la grâce de sanctifier notre travail comme vous par l’esprit de foi, de piété et d’amour. Faîtes que chacune de nos actions, accomplie sous le regard de Dieu, nous mérite un surcroît de grâces en ce monde et un degré de gloire de plus au ciel. Amen !

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

  • Gloire au Père

Thème : Saint Joseph, Modèle d’obéissance

Présentation du thème

Obéissance entière

« L’obéissance seule, dit Saint Augustin, vaut mieux que toutes les vertus ». Aux yeux du Seigneur, l’obéissance vaut mieux que tous les sacrifices. Or, la vie de Saint Joseph a été une pratique constante de cette vertu. Ouvrons l’évangile :

Joseph obéit aux puissances de la terre : pour se conformer à l’édit de César, il se rend à Bethléem.

Joseph obéit aux anges : il a résolu de quitter sa Sainte Epouse, dont il ne peut s’expliquer l’état. Tout est prêt pour son départ mais l’Ange lui dit de demeurer et il demeure.

Joseph obéit à Dieu. Tout est prescrit par la loi, il le fait au temps, au lieu, en la manière que la loi le prescrit. Il a été dans toutes les occasions, toujours parfaitement soumis aux ordres du Ciel.

Votre obéissance, âme chrétienne, est-elle entière, comme celle de votre glorieux modèle ? Obéissez-vous à toutes les lois de Dieu et de l’Eglise, sans exception, sans réserve ? N’y a-t-il pas quelque précepte que vous négligez presque entièrement ?

Prompte obéissance

Le second caractère de l’obéissance de Joseph fut la promptitude. Considérez-le dans les circonstances les plus graves et les plus pénibles de sa vie. Vous verrez que toujours et partout il obéit généreusement. Il obéit à la manière des anges, avec la même promptitude, le même empressement. A chaque ordre qui lui est donné, il répond : « Je suis prêt, Seigneur, me voici, envoyez-moi ! »

L’on peut dire que l’hésitation dans l’obéissance est un commencement de rébellion. Oui, une obéissance que je diffère aussi longtemps qu’il m’est possible, et à laquelle je ne me résigne qu’après de longs retards et de longues représentations, une obéissance qu’on m’arrache, plutôt que je ne la donne, est une fleur fanée. Elle n’a plus ni parfum ni fraîcheur, comment pourrait-elle être agréable à Dieu ?

Intentions personnelles

Prière

O mon aimable et saint protecteur ! modèle accompli de la plus parfaite obéissance, obtenez-moi la grâce de comprendre aujourd’hui la nécessité et les avantages de cette précieuse vertu. Apprenez-moi à obéir comme vous, avec promptitude et joie, pour l’amour de Jésus Christ. Amen !

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

Ô auguste Saint Joseph

Ô Saint Joseph, vous l’auguste Epoux de la Très Sainte Vierge Marie, Mère du Sauveur, vous qui avez accueilli dans votre foyer et dans vos bras l’Enfant Jésus, don suprême de Dieu à l’humanité tout entière.

Ô Saint Joseph, je me confie à vous et je vous recommande toutes mes prières, mes demandes et mes souhaits ; et surtout, quand sonnera pour moi, l’heure, conduisez au Ciel mon âme, prenez-la dans vos bras.

Ainsi, sous votre protection, vous la mènerez à Jésus, Notre Sauveur. Je vous confie aussi, très bon Saint Joseph, ma famille, ainsi que toutes les âmes qui croient en Jésus-Christ, Dieu et Sauveur.

Ô très bon Saint Joseph, priez pour nous. Ecoutez-nous et exaucez-nous. Amen

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

Gloire au Père

Thème : Saint Joseph, Modèle d’attention à la vie divine

Présentation du thème

Présence de Dieu

Saint Joseph avait un sentiment très vif et très habituel à la présence de Dieu. Il fut initié d’une manière spéciale aux mystères de l’incarnation et de la rédemption. Il eut le privilège de converser avec les Anges. Il voyait, il adorait, il bénissait Dieu en tout temps. Le Seigneur était avec lui et dirigeait toutes ses actions.

Demandons au Seigneur par l’intercession de Saint Joseph de nous pénétrer du sentiment de sa présence infinie surtout au commencement de nos prières et de nos principales actions.

Présence de Jésus-Christ

Saint Joseph n’avait pas seulement la présence infinie de Dieu. Il avait Dieu Lui-même, en la personne de Jésus-Christ sous son toit.

Cette adorable présence de Jésus-Christ, fit durant trente années, les délices de Saint Joseph. Nous chrétiens, devons être heureux et fiers de posséder Jésus au milieu de nous dans l’Eucharistie. Chaque jour, à chaque heure, nous pouvons le visiter, le contempler et même converser avec lui.

Mais, le faisons-nous ? Imitons-nous sur ce point cet illustre Patriarche ?

Réveillons donc notre foi : visitons souvent ce divin Emmanuel. Il est dans le tabernacle ce qu’Il était pendant sa vie mortelle, le refuge des pécheurs, l’Ami des justes, le consolateur des affligés, le Sauveur des âmes.

Pause - intentions personnelles

Prière

Saint Joseph, je veux désormais vivre comme vous, en la présence de mon Dieu, surtout en la présence de mon Sauveur eucharistique, que je visiterai souvent dans le sacrement de son Amour. Ce souvenir fixera la légèreté de mon esprit et remplira mon cœur de consolations. Obtenez-moi la grâce, grand Saint, d’être fidèle à ma résolution. Amen !

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

Notre Père

Je vous salue Marie

Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,
Vous que la grâce divine a comblé.
Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.
Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,
L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,
Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers
jours,
Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.
Amen.

Gloire au Père

Thème : Saint Joseph, Modèle de la vie de famille

 

Présentation du thème

Ce qui nuit à la vie de famille

Une des plus grandes plaies de notre époque est la désorganisation de la vie de famille. L’unité n’est plus toujours de mise au sein des familles. Chacun tire le drap de son côté. Chacun affirme son ego. La révolte s’installe et la vie de famille en fait malheureusement les frais. Le manque de fermeté des parents dans certains domaines, l’influence de la rue, l’amour effréné de la liberté et de l’indépendance, telles sont les principales causes de la désorganisation de la vie de famille.

Or l’un des moyens les plus sûrs de ramener l’équilibre et la stabilité dans la vie de famille est la prière dont la dévotion à la Sainte Famille et à Saint Joseph.

 

 

Ce qui purifie la vie de famille

Ce qui fortifie et alimente la vie de famille, c’est la chrétienne observation du dimanche, la participation aux offices, la prière et la lecture faites en commun. A Nazareth, Jésus, Marie et Joseph vont ensemble au temple, aux fêtes publiques et sont toujours ensemble.

Chef de la Sainte famille de Nazareth, Joseph aimait sa modeste maison. Il y transmet à Jésus son travail de charpentier. Il lui enseigne à manier la scie et le rabot. Voyez Jésus accepter avec plaisir l’état et les leçons de son Père, un simple artisan charpentier. Voyez-Le rendre à Joseph et à Marie tous les services qu’un bon enfant doit à ses parents. Quel beau tableau ! Quel touchant spectacle ! Cherchons à le reproduire dans nos familles.

Parents chrétiens, à l’exemple de Saint Joseph, retenez vos enfants auprès de vous. Accompagnez-les dans leurs orientations professionnelles, afin qu’ils travaillent sous vos yeux, qu’ils soient votre soutien lors de votre vieillesse et vous remplacent un jour honorablement dans la maison paternelle.

Et vous, chers enfants, sachez écouter la voix de Dieu sur le choix de votre état de vie. Vivez avec vos parents, travaillez sous leur regard en vous rendant de mutuels devoirs qui font l’honneur et la joie d’une famille chrétienne.

Intentions personnelles (chacun peut exprimer ici ses intentions)

Prière

Bienheureux Saint Joseph, accordez-moi de pratiquer comme vous les vertus de parents chrétiens. Disposez-moi à remplir mes devoirs et à avoir du temps pour la prière et le partage en famille. Bénissez ma famille et ma maison afin qu’elles soient pour moi comme un sanctuaire où je puisse accomplir les devoirs d’état et sauver mon âme. Amen !

Souvenez-vous

Souvenez-vous ô glorieux Saint Joseph, modèle et Saint patron des amis du Sacré cœur, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, sollicité votre secours et imploré votre suffrage, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô chaste époux de Marie, ô tendre Père, nous venons à vous et gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à vos pieds. Ô juste Joseph, Père nourricier du Verbe fait homme pour nous ne méprisez pas nos prières mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen !

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Je vous salue Joseph (x3)

Je vous salue, Joseph,

Vous que la grâce divine a comblé.

Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.

Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,

L’enfant divin de votre virginale épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,

Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen.

  • Gloire au Père

A propos de la paroisse

La paroisse Saint-Martin de Bezons a été construite à la rue Edouard Vaillant en 1937 - 1938. Tous les fidèles, un peu plus de 400, se retrouvent à la paroisse Saint-Martin, la seule sur la Commune de Bezons. Saint-Martin de Bezons fait partie du doyenné d'Argenteuil. Le Curé de la paroisse est le Père Eustache NOBIME